L'inscription pour la 10e édition du Sommet canadien du leadership en autisme est maintenant ouverte !Cliquez ici pour plus d'infos

Ensemble, avançons une stratégie nationale pour l’autisme

Des organismes clés représentant les régions canadiennes jouent un rôle central dans l’avancement d’une stratégie pancanadienne en matière d’autisme. L’Alliance canadienne de l’autisme est fière de jouer un rôle, et nous continuons à nous concentrer sur l’engagement de nos membres à travers le pays.

À l’approche des deux ans de l’engagement du gouvernement canadien à créer la stratégie nationale pour l’autisme, l’Alliance canadienne de l’autisme reste déterminée à la fois à soutenir les efforts du gouvernement fédéral et à le tenir responsable de son engagement envers l’élaboration et la mise en œuvre de cette stratégie.

En décembre 2019, le Premier ministre a annoncé qu’une stratégie nationale pour l’autisme a été ajoutée aux lettres de mandat des ministres de la Santé et de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes en situation de handicap.

Suite à cela, l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a été mandatée pour diriger la création de la Stratégie.

L’Académie canadienne des sciences de la santé (ACSS) a été choisie par l’ASPC pour diriger une évaluation sur l’autisme. Après un processus de consultation avec la communauté, l’ACSS a soumis  une évaluation pour l’action du gouvernement fédéral dans le cadre de l’élaboration de la Stratégie.

Les 15 et 16 novembre 2022, l’Agence de la santé publique du Canada a organisé une conférence nationale sur l’autisme.

À l’Alliance canadienne de l’autisme, nous continuons à soutenir tous les efforts déployés en vue de la création d’une stratégie nationale pour l’autisme. Nous attendons avec impatience le leadership continu du gouvernement fédéral. Nous voulons nous assurer que la Stratégie est réalisable, mesurable et, surtout, durable dans les provinces et les territoires.

Que faisons-nous, à l’Alliance canadienne de l’autisme, pour avancer la stratégie nationale sur l’autisme?

  1. Dans le cadre de la plus récente élection fédérale, l’Alliance canadienne de l’autisme a soumis des notes d’information sur la transition ministérielle aux deux principaux ministères responsables d’une stratégie nationale pour l’autisme, demandant la mise en œuvre de la Stratégie d’ici 2023 et recommandant les prochaines étapes. Nous avons également écrit à chaque parti majeur pour demander que la Stratégie figure dans leur platforme électorale. Cette lettre, ainsi que la boîte à outils électorale, ont été communiquées à nos membre afin que ces derniers puissiez les annexer et/ou les adopter pour leur propre plaidoyer. Notre objectif est de permettre à nos membre de faire partie d’une voix collective avec des priorités communes. Comme indiqué dans notre Feuille de route pour une stratégie nationale sur l’autisme, les recommandations comprennent une structure de gouvernance pour guider et, en fin de compte, superviser la mise en œuvre de la Stratégie.
  2. Nous avons demandé  qu’une réponse claire et transparente du gouvernement soit communiqué publiquement à propos de l’évaluation sur l’autisme par l’ACSS. Nous avons également demandé au gouvernement de réaliser la création d’une stratégie nationale pour l’autisme d’ici 2023 et de commencer sa mise en œuvre la même année. Nous nous engageons également des conseils sur les prochaines étapes potentielles après la création de la Stratégie.
  3. La 9e édition du Forum canadien des experts en autisme (CALS), qui aura lieu en avril 2023, constitue une plateforme cruciale pour nos membres et les parties prenantes afin d’identifier nos priorités communes. En tant que rassembleur, c’est le rôle de l’Alliance canadienne de l’autisme de transmettre les réflexions de notre communauté au gouvernement fédéral. Nous fournissons un véhicule pour promouvoir le réseautage, le partage d’information et les débats sur les priorités parmi les leaders canadiens du secteur de l’autisme. Ce faisant, nous visons à faciliter la mise en œuvre réussie et l’acceptation par la communauté d’une stratégie nationale pour l’autisme.
  4. En 2020 et 2021, en partenariat avec le Réseau pour la santé du cerveau des enfants, les bousiers du stage d’élaboration des politiques de l’Alliance canadienne de l’autisme et du Réseau pour la santé du cerveau des enfants ont collaboré étroitement avec la communauté pour favoriser le dialogue et synthétiser des recommandations politiques exploitables afin d’aborder les problèmes dans les domaines d’intérêt et les thèmes décrits. Au cours de ces deux années, les boursiers ont élaboré un recueil de politiques. Ces ressources peuvent être utilisées par tout un chacun pour informer la politique de l’autisme et se tenir informé des moyens concrets d’orienter le développement d’une stratégie nationale sur l’autisme solide et efficace.

Outre ces priorités, l’équipe et les membres de l’Alliance canadienne de l’autisme font avancer diverses initiatives qui continuent à faire progresser la politique sur l’autisme au Canada. Pour en savoir plus sur les projets et initiatives en cours à l’Alliance canadienne de l’autisme et pour découvrir comment vous pouvez vous impliquer, nous vous invitons à devenir membre.

Comment puis-je prendre part aux conversations autour d’une stratégie nationale pour l’autisme?

L’adhésion à l’Alliance canadienne de l’autisme est ouverte aux individus et aux organisations, où expérience, expertise et diverses voix se réunissent dans le but commun de plaidoyer et d’amplifier le besoin d’une stratégie nationale pour l’autisme.

En tant que membre de l’Alliance canadienne de l’autisme, vous faites partie d’une coalition d’organisations et d’individus qui se sont unis pour offrir une voix collective forte – une voix qui reconnaît et valorise toutes perspectives. L’Alliance canadienne de l’autisme acquiert des connaissances approfondies en facilitant les processus qui sollicitent un éventail de points de vue différents, en rassemblant les questions les plus importantes, en se ralliant autour d’une perspective, puis en présentant ces idées organisées au gouvernement fédéral.