L'inscription pour la 10e édition du Sommet canadien du leadership en autisme est maintenant ouverte !Cliquez ici pour plus d'infos

Histoire

The Honourable Jim Munson speaking at a podium.

L’Alliance canadienne de l’autisme (anciennement l’Alliance canadienne des troubles du spectre de l’autisme, ACTSA) a été créée en juillet 2007, peu après la publication du rapport de la commission sénatoriale intitulé « Payer maintenant ou payer plus tard : les familles d’enfants autistes en crise. » À cette époque, le gouvernement fédéral a envoyé un message clair à la communauté de l’autisme : nous devons travailler ensemble et parler d’une seule voix. La communauté a réagi en créant l’Alliance canadienne de l’autisme.

L’ensemble des membres fondateurs de l’Alliance canadienne de l’autisme étaient convaincus que le gouvernement fédéral pouvait faire plus pour l’autisme. Ensemble, nous pouvions faire bouger les choses. Nous avons convenu que ce pays avait besoin d’une stratégie nationale sur l’autisme. Depuis, notre organisation et nos membres ont connu une croissance exponentielle et continuent de jouer un rôle important en guidant le développement et la mise en œuvre d’une stratégie nationale sur l’autisme afin de créer un changement systémique pour les personnes autistes au Canada et leurs proches.

Comment nous avons commencé et où nous en sommes aujourd'hui

2007

L’Alliance canadienne de l’autisme (anciennement l’Alliance canadienne des troubles du spectre de l’autisme – ACTSA) se forme après la publication du rapport sénatorial « Payer maintenant ou payer plus tard : les familles d’enfants autistes en crise. » La recommandation finale portait sur une stratégie nationale sur l’autisme.

2008

L’Alliance canadienne de l’autisme définit son mandat : demander l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie nationale sur l’autisme.

2013

L’Alliance canadienne de l’autisme organise le premier Sommet canadien du leadership en autisme.

2014

Le gouvernement du Canada investit dans Prêts, disponibles et capables, un programme national d’employabilité chapeauté conjointement par Inclusion Canada et l’Alliance canadienne de l’autisme, conçu pour accroître la participation au marché du travail des chercheur·euses d’emploi autistes ou qui ont une déficience intellectuelle.

2019

L’Alliance canadienne de l’autisme élabore le Plan directeur en vue d’une stratégie nationale sur l’autisme. Cette ressource s’articule autour de trois éléments : (1) une collaboration pancanadienne, (2) une action immédiate dans les domaines prioritaires de responsabilité juridictionnelle, (3) une approche interministérielle intégrée du gouvernement fédéral.

2019

Le premier ministre du Canada annonce que l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie nationale sur l’autisme ont été ajoutées aux lettres de mandat des ministres de l’Emploi, du Développement de la main d’œuvre et de l’Inclusion des personnes en situation de handicap.

2020

L’Alliance canadienne de l’autisme lance la Feuille de route pour une stratégie nationale sur l’autisme. Cette ressource propose un échéancier permettant au gouvernement de collaborer avec la communauté de l’autisme afin d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie nationale sur l’autisme.

2020

L’Alliance canadienne de l’autisme publie le Recueil de politiques (2020), élaboré par les groupes de travail sur l’élaboration des politiques de l’Alliance canadienne de l’autisme et du Réseau pour la santé du cerveau des enfants.

L’objectif du recueil de politiques (2020) est d’aider le gouvernement fédéral à prendre des mesures en vue de l’élaboration d’une stratégie nationale sur l’autisme axée sur les cinq mesures fédérales immédiates dans les domaines de responsabilité fédérale directe décrits dans le Plan directeur en vue d’une stratégie nationale sur l’autisme :

  1. Accès et abordabilité
  2. Information
  3. Emploi
  4. Logement
  5. Recherche
2021

L’Alliance canadienne de l’autisme publie le Recueil de politiques (2021), élaboré par les groupes de travail sur l’élaboration des politiques de l’Alliance canadienne de l’autisme et du Réseau canadien pour la santé cérébrale des enfants.

L’objectif du recueil de politiques (2021) est de fournir à l’Agence de la santé publique du Canada une source anticipée de recommandations politiques concrètes pour aborder les problèmes dans trois domaines clés, décrits dans le rapport d’évaluation de l’Académie canadienne des sciences de la santé (ACSS) sur l’autisme intitulé :  L’autisme au Canada : réflexions pour l’élaboration de futures politiques publiques.

  1. l’inclusion sociale
  2. le diagnostic, le soutien et les services
  3. l’inclusion économique
2021

Le projet de loi S-203, la Loi sur le cadre fédéral relatif à l’autisme, est présenté au Sénat du Canada.

Ce projet de loi invite le gouvernement fédéral à donner suite au rapport sénatorial publié en 2007, intitulé « Payer maintenant ou payer plus tard, » en mettant en œuvre un cadre fédéral sur l’autisme, comprenant des mesures telles que le soutien financier, les mécanismes redditionnels à l’égard de l’utilisation des fonds fédéraux, la recherche et l’amélioration de la collecte de données, les campagnes nationales visant à accroître la sensibilisation et les ressources en ligne.

2022

L’Académie canadienne des sciences de la santé publie un rapport : « L’autisme au Canada : considérations pour l’élaboration des politiques publiques futures. »

Ce rapport a été préparé pour le gouvernement du Canada en réponse à une demande de l’Agence de santé publique du Canada (ASPC). Il cite un certain nombre de ressources développées par l’Alliance canadienne de l’autisme, à savoir l’enquête nationale d’évaluation des besoins (2014), le Language Guide (2020), la Feuille de route pour une stratégie nationale sur l’autisme (2020).

2022

L’Alliance canadienne de l’autisme et ses membres témoignent devant leComité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie pour faire part de leur soutien et de leur point de vue sur le projet de loi S-203, la Loi sur le cadre fédéral relatif à l’autisme.

2023

Le projet de loi S-203, la Loi sur le cadre fédéral relatif à l’autisme, reçoit la sanction royale le 30 mars 2023.

Cette loi énonce un engagement pour l’élaboration d’un cadre fédéral conçu pour soutenir les Canadien·nes autistes, leurs familles et leurs soignants.

2023

Le gouvernement du Canada annonce un financement à l’Alliance canadienne de l’autisme pour combler les lacunes dans les connaissances sur les besoins et les expériences des adultes autistes de plus de 30 ans.

Les résultats du Sondage d’évaluation des besoins des adultes autistes canadiens serviront à éclairer les priorités futures en matière de recherche et de politique, y compris la stratégie nationale sur l’autisme.

2023

L’Agence de santé publique du Canada (ASPC) a demandé à l’Alliance canadienne de l’autisme, au Pacific Autism Family Network et à Autism Speaks Canada de collaborer à la mise en place d’un réseau national de l’autisme afin de contribuer à la mise en œuvre de la stratégie nationale sur l’autisme.