Étude sur le système judiciaire et les adultes autistes au Canada

Quelles sont les expériences des personnes autistes avec le système judiciaire au Canada?

L’Alliance canadienne de l’autisme s’est associée à l’Université Trent pour mieux comprendre et apprécier la manière dont le système de justice est vécu et perçu par les adultes autistes au Canada.

Le projet a été développé grâce à un partenariat entre la Dre Stephanie Ehret, criminologue critique et professeure adjointe à l’Université Trent, et l’Alliance canadienne de l’autisme. L’Alliance canadienne de l’autisme est principalement représentée par le Dr Mackenzie Salt, un chercheur autiste spécialisé en autisme qui est également affilié à l’Université McMaster. L’enquête a été co-conçue par un petit groupe de personnes autistes et de chercheur·euses en autisme. Ce projet est financé en partie par le financement du Conseil de recherches en sciences humaines.

Cette étude recueille des informations sur les expériences et les perceptions que les personnes autistes ont du système de justice pénale. Même si vous n’avez pas eu d’expérience ou d’interaction directe avec le système de justice pénale, nous aimerions connaître vos opinions et vos perceptions à son égard. Cette étude a trois objectifs principaux :

  • articuler les forces et les défis des personnes autistes dans le système de justice pénale actuel;
  • rédiger des recommandations sur la politique en matière de justice pénale; et
  • identifier les domaines de recherche future.

L’étude est en deux parties :

Partie 1 : Enquête nationale

Votre implication dans ce projet consiste en une participation volontaire à une enquête anonyme. Un sondage est distribué aux adultes autistes (18 ans et plus) partout au Canada, et on estime qu’il faut environ 20 à 25 minutes pour le remplir. Il sera ouvert jusqu’au 31 juillet 2023. 

Partie 2 : Groupe de discussion (en anglais seulement)

  • Groupes de discussion avec des adultes autistes qui ont une expérience avec le système de justice pénale. Les participant·es prendront part à une séance via Zoom. La séance devrait durer entre 1 et 2 heures. Le Dr Mackenzie Salt, chercheur en autisme, dirigera chaque séance. Les séances auront lieu en anglais.
  • Comment participer ?

Les participant·es sont invité·es à participer à une seule partie ou aux deux parties de l’étude. N’hésitez pas à transmettre ces informations à toute autre personne qui pourrait vouloir participer à l’enquête ou à une discussion de groupe.

Si vous avez des questions sur l’étude ou si vous préferez remplir un exemplaire papier du sondage, vous pouvez communiquer avec la chercheuse principale, la Dre Stephanie Ehret, à stephanieehret@trentu.ca.

Une note sur le langage :

Nous utilisons le terme « personnes autistes » en reconnaissance du fait que de nombreuses personnes autistes militantes adoptent un langage basé sur la personne ; cela permet d’exprimer l’autisme comme une partie fondamentale d’une personne et de son identité plutôt que de voir une personne comme blessée ou opprimée par son autisme. Pour être clair, nous ne cherchons pas à vous dire comment vous désigner et vous êtes invités à utiliser la langue et les termes que vous préférez.