L'inscription pour la 10e édition du Sommet canadien du leadership en autisme est maintenant ouverte !Cliquez ici pour plus d'infos

Le Sommet canadien du leadership en autisme appelle à la poursuite des partenariats et à une plus grande collaboration entre les juridictions

L’honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Santé, a assisté au CALS2023 pour annoncer le financement d’une étude visant à identifier les lacunes dans le soutien et les services offerts aux adultes autistes au Canada. 

Ottawa, ON, 20 avril 2023  L’Alliance canadienne de l’autisme a organisé le 9e Sommet canadien du leadership en autisme (CALS2023), un événement de trois jours qui a accueilli plus de 250 personnes autistes, membres de leurs familles, chercheur·euses, politicien·nes, prestataires de services et décideurs de tout le pays. CALS2023 a souligné l’importance d’écouter une diversité de points de vue et d’apprendre de ceux-ci, de travailler ensemble pour construire des fondations solides et d’adopter les pratiques exemplaires issues non seulement des provinces et territoires du Canada, mais aussi du monde entier.  

CALS2023 s’est déroulé en personne et en diffusion en direct après quelques  années de réunions virtuelles. L’énergie positive a été encore amplifiée par l’adoption unanime du projet de loi S-203, « Loi concernant un cadre fédéral relatif au trouble du spectre de l’autisme », qui a reçu la sanction royale le 30 mars 2023. 

Nous avons abordé ce Forum avec un grand dynamisme et le sentiment général que nous voyons enfin l’arrivée de progrès après des décennies de plaidoyer. Le projet de loi S-203 est un cadre qui définit la responsabilité d’une Stratégie nationale sur l’autisme, y compris l’application d’un échéancier à suivre. Il faut espérer que cela permettra d’écarter les activités partisanes de l’élaboration et de la mise en œuvre d’une Stratégie nationale sur l’autisme.

Headshot of Dr. Jonathan Lai

Dr Jonathan Lai
directeur général de l’Alliance canadienne de l’autisme

L’adoption historique du projet de loi S-203 a été célébrée lors d’une réception organisée par l’Alliance canadienne de l’autisme, au cours de laquelle Rebekah Kintzinger, militante autiste et coprésidente de l’Alliance, a parlé de son parcours devant un public composé de l’honorable George J. Furey, c.r., président du Sénat – qui a coparrainé la réception – ainsi que les honorables sénateurs Leo Housakos, Peter M. Boehm, Sharon Burey et Clément Gignac, l’honorable député Mike Lake et l’honorable Jim Munson, ancien sénateur.

Je me suis lancée dans l’activisme et l’élaboration de politiques pour faire une différence. Je vois le manque de soutien dans le système d’éducation, je vois les lacunes critiques dans le logement pour les adultes et les personnes âgées, et je vois les domaines dans lesquels nous pouvons faire mieux pour promouvoir des options de carrière pertinentes. Je vois aussi un problème crucial dans la manière dont les systèmes répondent aux besoins complexes des Canadiens autistes tout au long de leur vie. À quoi bon faire ce que je fais, c’est-à-dire plaider en faveur d’une Stratégie nationale sur l’autisme, si je ne parle pas avec ma passion et mon expérience de mère, d’autiste et de militante?

Headshot of Rebekah Kintzinger

Rebekah Kintzinger
coprésidente du conseil d’administration de l’Alliance canadienne de l’autisme

Le dernier jour du CALS2023 a été marqué par le discours d’ouverture de l’honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Santé, qui a annoncé que le gouvernement fédéral allouerait 214 883 $ à l’Alliance canadienne de l’autisme pour combler les lacunes dans les connaissances sur les besoins et les expériences des adultes autistes de plus de 30 ans.

« Aujourd’hui, nous faisons un pas de plus vers la Stratégie nationale sur l’autisme en vue de combler le manque de connaissances sur les besoins des adultes ayant un TSA au Canada. Nous continuerons de travailler avec tous nos partenaires, notamment les organismes communautaires tels que l’Alliance canadienne de l’autisme, pour faire progresser la recherche dans le domaine de la communication et des actions et produire des données probantes qui amélioreront les parcours de soins des adultes autistes dans l’avenir. »

Le Sommet, qui offre une incomparable plateforme pour discuter, débattre et élaborer des recommandations pour des politiques et des stratégies qui bénéficieront aux personnes autistes au Canada et à leurs proches, se tient chaque année en avril pour s’aligner au Mois mondial de l’autisme. 

L’édition 2023 du Sommet, soutenue par la Fondation Azrieli et la Fondation de la famille Sinneave, comprenait des présentations et des discussions qui se sont concentrées sur la préparation à l’emploi, le logement, ainsi que des stratégies pour faire progresser collectivement nos priorités. L’événement a également mis en lumière les leçons tirées de l’étranger par des experts internationaux en matière de politique de l’autisme, une discussion avec des représentants régionaux de tout le Canada sur la façon dont la collaboration peut être renforcée en prévision d’une Stratégie nationale de l’autisme, et un panel centré sur les perspectives autochtones, mettant en évidence les obstacles actuels auxquels les familles sont confrontées, et discutant de ce que le gouvernement fédéral peut faire pour apporter son soutien.

« Ne nous oubliez pas. Collaborez avec nous. Nous travaillerons avec vous à bras ouverts », a déclaré Charles Brown, directeur de l’éducation de la nation Nishnawbe Aski, lors de CALS2023. « Permettez-nous de mener certaines de ces initiatives. »

Le Sommet 2023 s’est conclu par la remise à Tom Jackman, militant autiste et défenseur des droits des personnes autistes de Terre-Neuve, du deuxième prix Jim et Ginette Munson de leadership en matière d’autisme, en reconnaissance de son engagement à améliorer la vie des personnes autistes au Canada.