L'inscription pour la 10e édition du Sommet canadien du leadership en autisme est maintenant ouverte !Cliquez ici pour plus d'infos

Le logement dans l’optique de l’autisme

Bien que les trois niveaux de gouvernement du Canada aient déclaré qu’un logement adéquat est une « condition essentielle à la satisfaction des besoins de dignité, de sécurité et d’inclusion » d’une personne, le système de logement actuel, qui comporte de multiples facettes et relève de plusieurs juridictions, est complexe et ne permet pas un accès équitable au logement. C’est particulièrement vrai pour les personnes autistes vivant dans notre pays.

Le processus d’obtention d’un logement convenable est souvent une source d’anxiété pour de nombreux Canadiens autistes, criblé de frustrations et d’insécurité. Le rapport 2022 de l’Académie canadienne des sciences de la santé (ACSS) sur l’évaluation de l’autisme a révélé que plusieurs se heurtent à des obstacles, notamment la discrimination en raison du revenu, et ils se rendent compte, compte tenu des demandes actuelles de logement, que d’autres personnes peuvent avoir la priorité sur eux. Cette situation inéquitable en matière de logement est préjudiciable au sentiment de dignité, de sécurité et d’inclusion d’une personne dans la société.

En partenariat avec le Housing through an Autism Lens Solutions Lab et en intégrant les enseignements tirés de notre recueil de politiques, nous avons formulé dix recommandations politiques ciblant les domaines politiques fédéraux du logement, de l’emploi, du développement de la main-d’œuvre, du développement social et de l’inclusion des personnes handicapées. Ces recommandations visent à éclairer la Stratégie nationale sur le logement (SNL) en s’attaquant aux inégalités profondes et systémiques en matière d’accès à un logement convenable pour les personnes autistes vivant au Canada.