L'inscription pour la 10e édition du Sommet canadien du leadership en autisme est maintenant ouverte !Cliquez ici pour plus d'infos

La communauté des personnes handicapées organise un débat électoral national sur les enjeux des personnes en situation de handicap

Une coalition de plus de 25 organisations soutenant les personnes en situation de handicap, dont l’Alliance canadienne de l’autisme*, invite les principaux partis politiques à participer à un débat électoral national sur les enjeux touchant les personnes handicapées.

Organisé le 7 septembre 2021, ce débat, activement soutenu et coordonné par l’Alliance canadienne de l’autisme, donnera aux principaux partis politiques l’occasion de faire valoir leur vision et leur plateforme électorale aux quelque 6,6 millions de personnes handicapées que compte le pays. Le débat sera animé par Craig Oliver, l’actuel commentateur politique en chef de CTV et l’animateur de « Challenges & Change with Craig Oliver » sur AMI.

Les Canadien·nes vivant avec un handicap sont trop souvent tenu·es pour compte par les politiciens et le gouvernement. Lors de la dernière élection fédérale, aucune question n’a été posée lors des débats des chefs sur les personnes handicapées ou sur la création d’un Canada plus accessible. Par conséquent, la communauté a pris sur elle d’organiser un débat national et accessible, axé exclusivement sur les personnes handicapées.

La Coalition pancanadienne des personnes handicapées présentera le débat le mardi 7 septembre à 19 h (HE). Le débat sera diffusé en direct sur Facebook. La coalition a décidé de fixer l’admissibilité au débat en fonction des critères établis par la Commission du débat des chefs, et a invité les chefs du Bloc Québécois, du Parti conservateur du Canada, du Parti vert du Canada, du Nouveau Parti démocratique et du Parti libéral du Canada. Le débat sera tenu en anglais et en français, et comprendra des services d’ASL, de LSQ et de CART.

La coalition a élaboré une série de questions au cours de cette saison électorale. Ces questions sont basées directement sur les priorités qui ont émergé de la communauté au cours de la dernière année pour améliorer l’inclusion sociale et économique des Canadien·nes ayant un handicap. Plus précisément, ces questions visent à connaître la position de chaque parti en ce qui concerne la réduction de la pauvreté, les obstacles, l’amélioration de l’accès aux programmes et services fédéraux ainsi que la promotion d’une culture d’inclusion dans la vie quotidienne pour une citoyenneté à part entière.

  1. Quel est le plan de votre parti pour sortir les personnes en situation de handicap de la pauvreté et dans combien de temps sera-t-il mis en œuvre?
  2. Comment votre parti travaillera-t-il avec la communauté des personnes en situation de handicap et les gouvernements provinciaux/territoriaux pour offrir à cette population en âge de travailler du soutien financier qui ne diminuera pas les autres appuis provinciaux/territoriaux et qui garantiront que des obstacles supplémentaires ne se créeront pas?
  3. Si votre parti est élu, comment travaillera-t-il avec la communauté des personnes en situation de handicap et les entreprises pour s’assurer qu’il existe une stratégie d’emploi solide pour les personnes handicapées, axée sur des mesures de soutien à la fois pour les employé·es et les employeurs et qui garantisse un emploi significatif pour les personnes handicapées?
  4. Au début de la pandémie, les personnes handicapées ont eu besoin d’un soutien financier équitable et rapide. Comment votre gouvernement collaborera-t-il avec la communauté des personnes en situation de handicap pour remédier à l’absence de soutien financier direct à cette population afin qu’elles ne subissent pas cette inégalité pendant la phase de reprise à la suite de cette pandémie et si une autre crise survient?
  5. Si votre parti est élu, s’engagera-t-il à intégrer la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) et tous ses articles dans le droit canadien?
  6. D’importants obstacles persistent pour les personnes en situation de handicap, leurs aidants et leurs proches, qu’il s’agisse d’un manque d’accessibilité physique, d’un manque de communication accessible ou d’obstacles comportementaux. Que ferez-vous pour que notre société favorise l’inclusion des personnes ayant un handicap dans toutes les communautés du pays?

*’LAlliance canadienne de l’autisme était auparavant connue sous le nom d’Alliance canadienne des troubles du spectre autisme (ACTSA). Pour plus d’informations sur notre changement de nom, cliquez ici.